Que doit-on apprendre de cette métaphore ?

Imaginez un monde où l’homme serait en phase avec lui-même, la nature et son prochain…

 

Son seul défi serait d’apporter son savoir à celui qui le demanderait, sans aucune monnaie d’échange en contrepartie, le partage serait son seul leitmotiv.

 

Naturellement, comme tout un chacun il devrait se nourrir, se loger, se vêtir.

 

Là aussi, aucun denier serait nécessaire à sa survie, la nature lui apporterait ce dont il a besoin pour se sustenter, son prochain le nourrirait intellectuellement et pour lui-même, vu qu’il serait en phase avec lui-même, il se connecterait à son ressenti qui le nourrirait à son tour…